Guide des droits et des démarches administratives

Peut-on plafonner la contribution économique territoriale (CET) ?
Question-réponse

Les entreprises peuvent bénéficier d'un dégrèvement lorsque la somme de leur CFE et de leur CVAE est supérieure à 2 % de leur valeur ajoutée. On parle alors de plafonnement de la CET. La demande de dégrèvement pour 2021 doit être déposée au plus tard le 31 décembre 2022.

Comment calcule-t-on le dégrèvement ?

Le taux de plafonnement est fixé à 2 % de la valeur ajoutée produite par l'entreprise.

Le montant de la valeur ajoutée est déterminé selon les règles fixées pour le calcul de la CVAE = Produits à retenir - Charges imputables.

La période de référence retenue pour évaluer la valeur ajoutée correspond à l'une des périodes suivantes :

  • soit l'année d'imposition, si l'exercice comptable coïncide avec l'année civile

  • soit le dernier exercice de 12 mois clos au cours de l'année, si l'exercice comptable ne coïncide pas avec l'année civile

Attention

par exception, pour les entreprises soumises au régime fiscal des micro-entreprises (micro-BIC ou micro-BNC), la valeur ajoutée est égale à 80 % de la différence entre le montant des recettes et le montant des achats réalisés au cours de l'année d'imposition.

Le dégrèvement dont bénéficie l'entreprise est calculé avec la formule suivante :

Cotisation foncière des entreprises + Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises - 2 % de la valeur ajoutée

En revanche, le dégrèvement ne peut pas avoir pour effet de ramener la CET due à un montant inférieur à la cotisation minimale de CFE fixée par la commune dont dépend l'entreprise.

Exemple
Une entreprise présente les caractéristiques suivantes : Chiffre d'affaires = 400 000 € Valeur ajoutée = 18 000 € CFE = 600 € Entreprise non redevable de la CVAE (car CA inférieur à 500 000 €) La cotisation minimum de CFE est fixée à 400 € par la commune. Le taux de plafonnement est égal à 2 % de la valeur ajoutée : 18 000 x 2 % = 360 €. Le dégrèvement est donc de : 600 - 360 = 240 €. Cependant, la CET due après dégrèvement ne peut être inférieure à la cotisation minimum de CFE. Ainsi, le montant du dégrèvement (240 €) accordé à l'entreprise ne peut dépasser la différence entre le montant de la CET et le montant de la cotisation minimum de CFE, soit : 600 - 400 = 200 €.

Le calcul ne prend pas en compte les éléments suivants :

  • Crédit d'impôt en faveur des entreprises implantées en zone de restructuration de la défense (ZRD

  • Dégrèvement pour cessation d'activité

  • Taxes consulaires (taxes pour frais de chambres de commerce et d'industrie et de chambres des métiers et de l'artisanat).

La moitié du dégrèvement obtenu ou attendu pour l'année N-1 peut être soustraite par anticipation sur l'acompte de CFE de l'année N sous la responsabilité du contribuable. Le dégrèvement attendu au titre de l'année d'imposition peut également être soustrait sur le solde de la CFE de la même année.

Comment demander un dégrèvement ?

L'entreprise doit adresser sa demande de dégrèvement avant le 31 décembre de l'année suivant la mise en recouvrement de la CFE.

Le formulaire à transmettre diffère selon le régime fiscal.

L'entreprise utilise le formulaire n°1327-CET-SD.

Demande de dégrèvement (CET) - formulaire n°1327-CET-SD (bénéfice réel)

Cerfa 14108
Accéder au formulaire
Ministère chargé des finances

L'entreprise utilise le formulaire n°1327S-CET-SD.

Demande de dégrèvement (CET) - formulaire n°1327S-CET-SD (micro-entreprises)

Cerfa 14109*09
Accéder au formulaire
Ministère chargé des finances

La demande est adressée auprès du service des impôts des entreprises (SIE) dont dépend son établissement principal.

Cette demande vaut réclamation et ne doit plus être obligatoirement accompagnée d'une copie de l'avis d'imposition de CFE.

Service des impôts des entreprises du centre des finances publiques d'Agen sie

Cité administrative Lacuée
Rue René-Bonnat
47921 Agen Cedex 9

Tél. : +33 5 53 69 19 73

Horaires d'ouverture :
Le mercredi : 08h30 - 12h00
Le jeudi : 08h30 - 12h00 / 13h30 - 16h00
Du lundi au mardi : 08h30 - 12h00 / 13h30 - 16h00
Le vendredi : 08h30 - 12h00

Informations complémentaires :

Où s'adresser ?

Modifié le 10/08/2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé des finances
source www.service-public.fr